"Le château de la Belle au Bois-Dormant"

 

C'est Pierre Loti qui le surnommait ainsi, ce joli château de Charente Maritime.

 

Il y attachait les souvenirs de son enfance. Il venait en vacances chez sa soeur aînée, dans le village tout proche de Saint-Porchaire et il y avait aussi, certainement, des souvenirs tendres de sa jeunesse car, dit-on, il venait retrouver son amoureuse dans les grottes préhistoriques toutes proches. Le château a perdu de son lustre mais présente une belle architecture. Ce n'est pas lui qui a retenu mon attention mais ses jardins, d'ailleurs classés "Jardins remarquables" qui présentent une particularité très... particulière.

 

Mais avant , partons en visite.

 

 Ici, c'est le Bruant qui coule tranquillement avant de se jeter dans la Charente toute proche. Le site est avenant puisqu'on y trouve des grottes préhistoriques habitées depuis 120 000 ans.

 

DSCF2484

 

 C'est donc tout naturellement à cet endroit habité de longue date, qu'en 1475, Jehan de Latour fit construire un château à vocation défensive avec des tours et un donjon.

Les environs étaient très marécageux.

DSCF2462

 

 

Au XVII les familles de la Roche- Courbon lui donnent un lustre tout particulier avec de larges fenêtres ouvrant à l'Est et à l'Ouest pour plus de lumière, des fenêtres de toit à la Mansart, une galerie surplombant les terrasses et un large escalier à volées de pierres. Mais surtout, ce sont des jardins à la française qui sont  organisés, avant même la création de ceux de Versailles en gagnant sur les espaces de marais tout autour.

 

DSCF2474

 

 

C'est dans ces jardins que nous allons nous promener longuement.

DSCF2467

 

Le jardin est agréablement coloré mais ce qui mérite d'avancer en contrebas des terrasses, c'est la pièce d'eau dans laquelle plonge le reflet du château.

DSCF2473.JPG

 

Poursuivons notre promenade, vers un escalier de pierres moussues qui mène à une grande forêt de feuillus.

DSCF2483

 

 La promenade un jour d'été y est très agréable. peut-être mêm y verrez vous quelques animaux sauvages. Au retour, vous aurez la plus belle vue qui soit sur le château et avec un epu de chance, les cygnes viendront se poser au milieu de la pièce d'eau, donnant la touche finale au tableau.

 

DSCF2472.JPG

 

 

 

Ce que l'on n'imagine pas ce sont les travaux colossaux qui ont été nécessaires pour maintenir ce jardin, ou plus exactement pour redonner au jardin son aspect premier.

 

 Ces jardins ont été sauvés de la noyade par envasement dans les marais à la manière des hortillonages d'Amiens.

 

 L'abandon du château pendant une longue période a laissé les bâtiments et les jardins dans l'oubli à tel point que Pierre Loti fit un appel à la sauvegarde  de ce lieu dans le Figaro en 1908. Un riche mécène charentais décida de sauver ces lieux et des travaux importants ont été entrepris pour sauver ces jardins qui s'enlisaient. Des pieux ont été enfoncés dans le sol parfois jusqu'à 13m pour trouver une base stable, puis des traverses ont été posées, recouvertes elles-mêmes d'un plancher qui, garni de terre accueille à nouveau des pelouses, des allées et des topiaires de petite envergure.

 

DSCF2480

 

 

 

Les autres parties du jardin, sur sol stable accueillent des arbres fruitiers.

 

DSCF2466

 

Singulier, non?

 

Les forêts ont subi de très forts dégâts lors de la tempête de 1999, les toitures du château ont besoin de réfection.... le chemin est encore long avant que le château retrouve son lustre du XIIème. En attendant c'est une magnifique promenade familiale.

 

 

DSCF2469.JPG

 

et si vous voulez en savoir davantage c'est par ICI

 

On peut pique-niquer près du parking, ou passer un moment au restaurant/chambres d'hôtes : le Bruant à Saint Porchaire   puis continuer par Saintes ou Rochefort qui recèlent des trésors ou encore les berges de la Charente. 

 

 Merci de votre viste et passez une Belle Journée

Retour à l'accueil