Je vous invite à assister à une tradition alpestre qui disparait peu à peu. L'article est un peu long, mais il y a beaucoup de photos, alors lancez-vous et bonne lecture..

 

Nous partons vers un endroit dépaysant, loin de notre quotidien, qui a de quoi nous surprendre et qui pourtant, n'est pas bien loin de chez nous. Si le programme vous dit, suivez-moi, vous allez faire la connaissance de Noëlle Rufier-Lanche et de Geoges Bido.

 

Chaque année, ce doit être la dernière année, mais chaque année Noëlle et "Bido" emmontagnent avec leur troupeau de vaches et de chèvres, dans les alpages qui dominent à 2094m, la très belle vallée de Champagny-le-haut.

DSCF4802

Le hameau du Bois, installé dans la vallée de Champagny-le-haut, vivait du pastoralisme avant que le tourisme vert amène de nombreux amateurs de tranquilité.

L'alpage est tout là-haut, entre le Lécheron et Froidefontaine, sous le glacier de Bellecombe (à droite sur la photo). C'est un des derniers alpages de montagne totalement isolés et il faut bien dire vétustes où on accède seulement par un chemin de montagne impraticable par les engins à moteur.

Vous vous souvenez de Heidi, eh bien, c'est absolument ça! De là-haut la vue est magnifique. L'électricité est fournie par un générateur et l'eau vient de la source, juste un peu plus bas.

lecheronm2

Noëlle et Bido sont des bergers traditionnels. Ils vivent plusieurs mois de l'année avec leurs bêtes, vivant au rythme des activités pastorales et au gré de la neige, de la pluie et du vent. Ils fabriquent sur place des fromages savoyards, de la tome de vache et de chèvre et un excellent fromage qui s'apparente au beaufort..

DSCF7583

 

Leur troupeau de vaches tarines, au pied solide et montagnard, ressemble à celui-ci qui paît tranquillement sur l'alpage voisin du Mont-Jovet.

Chaque printemps le chaudron de cuivre est monté à dos d'homme et installé dans la grange qui doit auparavant retrouver son toit. En effet la neige tombe en abondance ici et le toit ne résiterait pas au poids de la neige. Alors depuis toujours, chaque automne avant de redescendre dans la vallée, on démonte le toit et on le pose sur le sol et chaque printemps on remonte le toit.

Nöelle fabrique les fromages dans ce chaudron de cuivre selon une recette immuable qui demande temps et énergie.

 

LecheronP02

Photo de Noëlle prise en 2009 (origine internet)

 

La production annuelle est, bon an mal an, de près de deux tonnes de fromages qu'il faut descendre dans la vallée

La date choisie est la même depuis des années. C'est le dimanche qui suit le 15 août que sont descendus les fromages fabriqués la-haut depuis le printemps. Tôt le matin un bon groupe de voisins, d'amis et même de vacanciers monte vers l'alpage du Lécheron. Un bon petit déjeuner rustique de fromage, de pain et de saucisson et un bol de café réconfortant puis, tous s'organisent pour la descente.

C'est d'abord le chargement des fromages sur les orsets. Il faut bien les emballer dans un toile de jute puis les sangler pour qu'ils ne s'échappent pas pendant la descente périlleuse. On les cale avec des poignées du foin qui sent si bon en cette fin d'été.

DSCF7624

 

Chaque luge porte une centaine de kilos de fromage et c'est une douzaine de luges qui seront descendues cette année. Les fromages produits en fin d'été seront descendus , avec le chaudron lorsque la neige contraindra hommes et bêtes à rentrer à l'étable pour un long, un très long hiver.

C'est le moment d'entammer la descente qui va durer plusieurs heures.

Pendant ce temps là, la foule des gens du coin et des vacanciers a commencé à se masser dans la pente. Appareil photo en bandoulière, tous ont le regard tourné vers le haut de la forêt. Non,non, je ne me moque pas, j'y étais aussi....

Soudain un frémissement dans la foule, les voilà, pas plus grands que des petites fourmis qui serpentent lentement dans l'alpage.

DSCF7603-1

Le soleil est dejà haut, il est onze heures. Les photographes font leurs réglages.

DSCF7611

L'un après l'aute, les lugeurs s'engagent dans la dernière partie de la pente, la plus difficile.

DSCF7615

Les luges sont à la fois tirées et poussées par deux hommes. Le lugeur de l'avant dirige l'engin, le second la retient avec une corde évitant que la charge vienne renverser le lugeur en prenant trop de vitesse.

DSCF7614

 

On lit sur le visage des hommes la fatigue, l'inquiétude et pour certains une trace d'angoisse.

DSCF7623

DSCF7625

Les derniers mètres sont effectivement les plus difficiles car la pente est trop raide pour que le second retienne efficacement l'équipage. Alors, on laisse aller, en avant toute, en espèrant que tout ira bien.

 

DSCF7627

Mais parfois la corde casse, heureusement, c'est sans gravité! Cela fait même le bonheur des enfants venus accueillir leur papa. Ils se sont même moqués.....un peu seulement car papa était vexé!

Arrivé sur le plat, les luges ne glissent plus alors,

on tire....,

DSCF7629

 

on pousse...,

DSCF7630

 

enfin les fromages arrivent à bon port.

DSCF7631

On déballe la précieuse cargaison.

DSCF7642

La casquette était de travers.

DSCF7637

 

DSCF7632

 

Bido vend toute sa production à un fromager de la vallée qui installe son étal au pied de la pente et revend tout de suite une partie de la production.

DSCF7656

 

DSCF7644

Les gens du village font leurs provisions pour plusieurs mois et repartent avec une grosse quantité de fromages qu'ils feront murir dans leur cellier. Les touristes aussi apprécient et se laissent aller à l'achat.

DSCF7646

La file des acheteurs durera plus d'une heure. Sentez-vous l'odeur de ce fromage qui sent bon les herbes fleuries? Pour qui aime le fromage, c'est un vrai bonheur, un bonheur rare.

Et pendant tout ce temps, c'est la fête, on déguste le beaufort avec un petit verre de vin avec un accompagnement musical très couleur locale.

DSCF7651

 

Les joueurs de cor des Alpes ont encouragé les lugeurs dans leur descente.

DSCF7650

 

DSCF7655-1

 

Puis les joueurs de cors se sont éloignés, comme pour nous dire que la fête était terminée.

DSCF7654

Les orsets sont remisés. Il ressortiront l'an prochain, peut-être?

DSCF7659

Certains sont allés déjeuner au Refuge du Bois, un refuge du Parc national qui, pour l'occasion, a installé ses tables à l'ombre dans le pré et préparé un appétissant barbecue et des tartes aux myrtilles. Nous, nous allons pique-niquer sur les bords du doron, un peu plus loin dans la vallée, dans un joli coin aménagé. Vous imaginez ce que nous avons mangé, dégusté, savouré... une tome du Lécheron comme jamais nous n'en avions mangée.

DSCF7667

Mais, il fait chaud, très chaud , trop chaud pour randonner cet après-midi, alors nous irons prendre le frais sur la terrasse du refuge du Laisonnay dans cet environnement exceptionnel du Parc de la Vanoise.

DSCF7672

 

 

Ce refuge de montagne, facilement accessible à pied, vous plonge dans un autre temps, une ambiance autenthique et tout cela dans un cadre grandiose. Leur site internet invite à la visite mieux que je ne saurai le faire :Le refuge du Laisonnay.

En hiver après une randonnée raquettes ou un parcours de ski de fond, on déguste auprés du poêle des diots aux crozets réconfortants.

 

Vous avez aimé ce moment, vous allez adorer ce petit film mis en ligne sur You tube par Radio La Plagne la descente des fromages du laisonnay

 

Je sais, vous aller penser que c'est du folklore mais non, c'est une page de vie traditionnelle d'un couple qui n'a connu que cette vie et qui n'envisage pas d'en changer. Si vous leur demandez pourquoi ils font cela. Ils vous répondront que ces terres, ils les ont reçues en héritage et qu'ils sont obligés de continuer l'activité de leurs ancêtres, que c'est leur vie, que c'est comme ça.

 

J'ajouterai que c'est grâce à eux que notre montagne est si belle, encore. Souhaitons qu'elle le reste encore longtemps, avec ou sans Noëlle et Bido.


Alors si vous ne savez pas quoi faire le dimanche qui suit le 15 août et que vous êtes dans le coin....moi, j'y serai certainement.

On accède à Champagny-en Vanoise par Albertville, Moutiers, puis Bozel. Juste en face c'est Courchevel et juste derrière La Plagne.

 

 

Merci à vous qui êtes arrivés jusqu'ici. Je vous souhaite une très belle journée.

Retour à l'accueil