C'est d'un meuble dont j'ai envie de vous parler pour ce WE du petit patrimoine,

un meuble au nom chantant :

ZÜZÜLÜ,

un meuble qui, à lui seul, témoigne de l'organisation familiale basque des siècles passés.

 

On connait bien les maisons basques, à colombages, peintes en rouge ou en vert. Transmises par l'ainé de la famille, elles ont pour la plupart été bien entretenues, restaurées et modernisées et nous font rêver mais elles n'offraient pas beaucoup de confort à leurs occupants et le peu de confort était réservé au chef de maison.

 

Dans les grandes maisons labourdines, la pièce principale est la sukaldea, située au premier étage, au dessus de l'étable dont elle profite de la chaleur, elle est chauffée par la cheminée, centre de la vie de famille. On y prépare et on y prend les repas, on s'y rassemble pour les veillées.

 

Un meuble est présent dans tous les foyers, à la même place, avec la même fonction, le ZÜZÜLÜ.

 

C'est un banc à haut dossier dont la particularité est la tablette abattante du milieu.


Il peut être à une ou deux places et parfois possède  un coffre de rangement en sa partie inférieure. Selon la richesse du foyer, il est de facture très simple comme dans la Soule mais il peut être travaillé comme dans le Labourd.

 

 

100 3712

 

Sa place est toujours la même, perpendiculairement à la cheminée, rarement face au feu.

 

Sa particularité , c'est qu'il est exclusivement réservé au maître de maison qui y prend ses repas (d'où l'utilité de la tablette) au chaud près de la cheminée. Plus rarement ce sont les "anciens" qui  y prennent place mais les femmes n'y avaient pas accès. Avec le temps, elle y trouvèrent leur place avec le maître de maison.

 

Ce siège, par sa forme et sa place, est le symbole même de la suprématie du chef de famille dans l'organisation familiale basque de cette période. Dans d'autres régions elle s'exprime différemment. Dans le Poitou, mon grand-père fermait son couteau d'un coup sec lorsqu'il avait fini de manger et le reste de la tablée devait en faire autant et sans tarder!

 

On trouve des züzülü chez les antiquaires à un prix souvent élevé et il est encore fabriqué par des artisans comme celui-ci link

 

La photo a été prise au musée basque de Bayonne et je ne peux que vous conseiller de lui rendre une visite virtuelle, en particulier sur la photothèque link

 

 

 Merci de m'avoir suivie dans le pays basque pour ce WE du petit patrimoine.

 

Belle journée!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil