Nasreddin le Hodja est connu sous de nombreux noms selons les pays.En Iran ou en Afghanistan, on l'appelle Mollah Nasr Erddin. 

C'est ainis qu'il peut être Goha, Djeha, Ch'ha, Jiha, Shkrek ou encore Effendi. Ses histoires sont les mêmes, un brin pholosophique souvent souriante de naïveté feinte.

 

 

etr.jpg

 

Nasr Eddin et un de ses amis sont assis un soir au bord du lac d'Akshéhir. L'homme a déjà entendu le Hodja soutenir bon nombre de paradoxes et même d'inepties et il commence à en avoir assez :

- Enfin, Nasr Eddin, tu exagères! La réalité existe, tout de même
- Certes, concède le Hodja, mais elle est très relative...
- Du tout, elle est absolue!
- Donne-moi un exemple d'une telle réalité, insiste Nasr Eddin.
- Eh bien, je ne sais pas... Tiens, tu ne vas quand même pas prétendre qu'on pourrait mettre toute l'eau de ce lac immense dans un seau!
- Eh bien, si, justement! Cela dépend de la taille du seau.

 

414S86AGGAL._SL500_AA300_.jpgLes histoires que je vous rapporte m'ont été racontées en Turquie. Jean Louis Maunoury en a collecté de nombreuses dans trois ouvrages dont celui-ci est le premier.

 

J'espère que ces idioties vous ont apporté un sourire au lèvres!

 

 

Belle journée, de lecture peut-être ?

 


Retour à l'accueil