Je viens de publier l'enseigne du moulin à huile du Barroux mais à y réfléchir, le village mérite qu'on s'y arrête davantage, à commencer justement par le moulin à huile. 

J'y ai entendu parler de moulin à sang, de moulin à chapelle, de conquet...Je voulais en savoir plus, moi qui suis du pays des noyers...et donc de l'huile de noix.

 

 

DSCF8123

  Quand on jette le regard au travers de la grille de la petite porte basse qui donne sur la rue du Pontin, voilà ce qu'on observe.

 

 Quelques explications plus tard, voici ce qu'on apprend : 

Tout n'allait pas toujours bien entre le seigneur de Barroux et les Barrouxiens! Pas vraiment étonnant, c'était souvent le cas au XVIII ème.

Mais en 1790, il refuse carrément l'accès de son moulin à olives aux villageois, le réservant pour son propre usage. Ils doivent porter leur récolte dans les moulins des villages avoisinnants ce qui n'est pas non plus sans provoquer des disputes permanentes avec leurs voisins. 

Le conseil communal ne supportant plus cette situation décide donc de construire un moulin communal, recherche un endroit et choisitfinalement de l'installer à la place d'une ancienne boucherie, au rez de chaussée de la maison commune de la rue du Pontin.

Les travaux vont bon train et le moulin est mis en service en 1792. Il va fonctionner jusqu'en 1858.  

A gauche, on voit le moulin complet avec sa meule de pierre. On l'appelle moulin à sang. L'apellation est très réaliste. Il s'agit en effet d'un moulin qui est activé par la force des hommes ou des animaux.

 

news27 2

 

Un moulin à sang

708px-01 Presse à huile Provence

 

Cette forme de moulin existe depuis l'antiquité, la force des esclaves et des animaux ne coûte pas cher et même si on connait le principe des moulins à eau ou à vent, on ne voit pas bien l'utilité de tels investissements...

On verse les olives dans la cuve et elles sont écrasées par la lourde roue de pierre qui est actionnée sur cette gravure par un boeuf mais cela peut aussi être par plusieurs hommes. Dur travail!

 

 Un second moyen est de presser les olives directement sous une presse. Un seul homme suffit à faire fonctionner la presse. C'est plus facile d'utilisation mais il faut une installation particulière pour que la presse reste bien en place. Elle est enchâssée dans una cavité aménagée spécialement et retenue par une sorte de croix en bois, d'où l'apellation de moulin à chapelle ou presse à chapelle. Et moi qui pensait qu'il y avait un aspect religieux dans cette chapelle... Tout faux!

 

images.jpg

 

Une presse à chapelle

 

Au moulin du Barroux, on voit, dans le fond, l'emplacement de 3 pressoirs à chapelle . Celui du centre est encore équipé de sa presse.

Au pied de chaque presse un conquet, sorte de réservoir creusé dans le sol sert à recevoir l'huile qui s'écoule. L'huile se déverse ensuite dans un grand réservoir à décantation qu'on voit sous la voûte de gauche.

 

DSCF8124

 

  moulin-uile-barroux-copie-1

 

Heureusement que l'enseigne en métal repoussé (récemment mise en place) nous a invités à nous arrêter devant la petite porte basse de cette rue en escalier car nous n'aurions pas soupçonné une telle installation dans cette maison très banale d'une petite rue dominée par le château.

 

Les croquis ont pour source Wikipédia

 

 Merci de votre arrêt sur cette page et

2nx1do9h

 

 

Retour à l'accueil