Il ne reste plus grand chose de cette abbaye envahie par les ronces et verdie par l'humidité, mais, en y pénétrant, on a la surprise de trouver quelques magnifiques témoignages de ce qu'elle a pu être, il y a quelques huit cents ans.

 

DSCF6401

 

DSCF6398.JPG

 

Fondée vers1117 dans un vallon isolé du Poitou, elle fût rapiddement rattachée à l'ordre de Citeaux. Mais c'est le théologien Isaac de l'Etoile qui lui donna son nom et sa renommée. Elle fut ensuite un monastère important dans l'évolution des trappistes qui appliquent encore les règles qui furent décidées ici.

 

 

DSCF6399.JPG

 

 

DSCF6396.JPG

 

Mais la Révolution passa par ici et l'abbaye fût transformée en exploitation agricole et c'est là qu'elle se dégrada considérablement.

 

DSCF6400.JPG

 

Elle eut un petit moment de renaissance, lorsque les acadiens, amenés ici par le marquis Pérusse des Cars , en firent leur église paroissiale. Les Acadiens ne se plaisant pas dans la région (il faut dire qu'on leur avait donné des terres de brandes difficiles à cultiver!), ils repartirent vers la Louisiane ou le Québec. l'abbaye tomba dans l'oubli.

 

Il ne reste plus que quelques vestiges situés sur la commune d'Archigny (86) que la communauté de communes de Châtellerault peine à protéger avant de lui redonner un peu de lustre bien mérité.

 

Ce petit patrimoine est en bien mauvais état mais le témoin de notre passé, des luttes religieurs, des guerres, des révolutions et de l'oubli.

 

Merci de votre visite par ces pages qui sont, cette semaine, un peu nostalgiques...

 

Retour à l'accueil