Le week-end dernier, j'étais "montée" à la capitale pour visiter un salon, assister au Trophée Bompard  (compétition de patinage ) et assister à Cortéo, un spectacle du Cirque du Soleil.

Il faisait très beau et même doux. Je n'ai pas pu manquer une photo carte postale de Tour Eiffel...

DSCF8906-copie-1ni une des terrasses des cafés qui invitaient à prendre le temps de siroter un café au soleil...

DSCF8905.JPG

 et une autre des bords de Seine pendant le chemin vers l'île Seguin.

DSCF8908.JPGMais c'est du spectacle que j'ai envie de vous parler. Je me suis laissée porter par deux heures d'un voyage dans l'imaginaire, d'un voyage qui vous laisse un souvenir doux et fort à la fois.

090680be-0ebb-11e1-9b16-d986a2c28fbd.jpg

Ce cirque, canadien d'origine, basé à Montréal, a su allier les numéros de cirque à la grâce, la fantaisie, l'humour, l'émotion, pour en faire un spectacle unique, beau et tendre. J'avais déjà vu plusieurs fois des spectacles du Cirque du Soleil, le dernier étant Allégria et j'allais voir celui-ci avec plaisir mais pensant ne pas être autant séduite que par les précédents.

image.jpg

Eh bien, c'est le contraire qui s'est produit. Je me suis laissée porter par la beauté du spectacle et les numéros d'artistes incroyables, réussis à la perfection. La surprise et l'étonnement sont le fil conducteur de Cortéo.  On en sort au bout de 2h30 (qui m'ont paru ne durer qu'une poignée de minutes) le sourire au lèvres, un peu plus "léger" qu'on y est entré.

images-copie-1.jpg

Vous l'avez compris, j'étais une fois de plus emballée!

 

 

Voici ce qu'en dit "Le Figaro"

 

C'est un conte qui berce et émerveille. Il met en scène une troupe de cirque célébrant les funérailles d'un clown mort entre piste et étoiles. En l'air, le défunt clown sous la houlette d'anges confirmés s'entraîne au port des ailes et à l'art de voler. À terre, les artistes lui rendent hommage en lui dédiant leurs plus beaux exploits. Dans l'imagerie du spectacle, aucun objet technique qui pourrait briser la poésie de cette célébration. Les trampolines sont des lits, les trapèzes des lustres, les anneaux de jonglage ressemblent à des bulles de savon.

Le royaume du bizarre 

Tout est bleu, or, parme et rose, avec fanfare, M. Loyal siffleur, clowns, pierrots et arlequins. Mais sous ses airs normaux, ce joli chapiteau baroque abrite le royaume du bizarre. Avec des freaks et des exploits. Il y a un géant de 7 pieds qui joue du triangle, Mme Valentina, haute de 4 pieds, qui vole au-dessus des spectateurs, portée par des ballons gonflés à l'hélium, un curieux équilibriste qui grimpe au ciel en gravissant les barreaux d'une échelle que rien ne tient, une fille qui atteint la cime du chapiteau en escaladant un fil de fer tendu à 45 °.


ed08d2e8-0638-11e1-885f-140de4d13c1d.jpg Le cirque du soleil , c'est 5000 personnes dont 1300 artistes du cirque. Actuellement 20 troupes circulent dans le monde avec des spectacles différents. Cortéo, crée en 2005, a été vu par plus de 5 millions de personnes.

Il n'a cependant n'a pas encore trouvé encore son public en France. Guy Lalumière, son créateu, a pourtant une intention hexagonale en envisageant de prendre la concession du bout de l'île Seguin, sur le site des anciennes usines Renault, et d'en faire un site permanent à l'image de celui qui est installé à Montréal.


 

HIST_Corteo_2005.jpg

Certes le prix des places est du niveau d'une place de ballet ou d'opéra mais franchement, cela vaut la peine de se priver que quelques petits plaisirs quotidiens auxquels on ne prête plus vraiment attention pour s'offrir deux heures de pur plaisir.

 

Je vous souhaite une très bonne journée

 

 Photos et vidéo sont celles de la promotion du cirque du soleil, reprises sur Internet.

Retour à l'accueil